Anthropologie

En tant qu’anthropologue physique freelance au service des archéologues de Wallonie (Belgique) et du Grand-Duché de Luxembourg depuis 2014, Hélène Déom a travaillé sur de nombreux projets archéologiques et remis de multiples rapports anthropologiques. Découvrez son travail et son profil ci-dessous.

Pourquoi l’anthropologie physique ?

Sans avoir besoin de remonter jusqu’à l’origine de l’homme, nous avons la chance de définir ce qui a mené notre société où elle est actuellement et de comprendre que toutes les civilisations n’ont pas fonctionné selon les mêmes principes à travers le temps. Étudier les restes osseux, les objets et les structures laissés par les populations du passé nous permet de redécouvrir des idées et fonctionnements anciens qui pourraient nous inspirer à avancer vers un monde meilleur. Le passé nous permet de nous construire un présent et un futur. C’est pourquoi je m’intéresse aux squelettes des populations anciennes et participe à leurs études.

Plus de mots sur le « pourquoi » dans cet article de blog !


Comment travaille-t-elle ?

L’anthropologie physique – cette discipline si particulière qui s’attache à analyser les humains des civilisations anciennes par le biais de leur squelette -, c’est avant tout un travail de collaboration avec les archéologues de la région.

Des projets avec les musées archéologiques

Les musées archéologiques n’ont pas tous la responsabilité de prendre soin de restes osseux humains retrouvés en fouilles archéologiques. Que ce soit pour les mettre en vitrine, pour mieux connaître qui ils étaient ou simplement pour les mettre en valeur, Hélène a eu la grande chance de travailler avec plusieurs conservateurs de musées :


Des projets avec les archéologues

Chaque fois qu’un(e) archéologue cherche à en savoir plus sur des restes osseux humains (gestes funéraires, âge, sexe, pathologies, …) qu’il/elle a découvert en fouilles, il/elle peut contacter un(e) anthropologue physique, comme Hélène, pour les analyser sur terrain et/ou en laboratoire. L’efficacité de l’étude est optimale quand l’anthropologue peut intervenir dès la phase de terrain, bien entendu.
Voici les sites archéologiques pour lesquels elle a pu réaliser l’étude anthropologique et ainsi contribuer à une meilleure compréhension des traces anciennes :


Des dossiers anthropologiques publiés

Vous pouvez consulter la plupart de ses publications en ligne sur son profil Academia.edu. Quelques sites ont également eu droit à leur article de blog pour vous permettre de retrouver les publications liées :

Voici quelques sites archéologiques qui ont livré des restes osseux humains qu’elle a analysés et qui sont aujourd’hui publiés :


Qui est elle ?

Hélène M.A. Déom

Petite biographie de votre spécialiste en anthropologie physique, Hélène M.A. Déom :

  • Proclamée maître en histoire de l’art et archéologie spécialisée en archéologie nationale à l’Université catholique de Louvain en 2013. 
  • Proclamée maître en ostéologie humaine et archéologie funéraire à l’Université de Sheffield en 2014.
  • A d’abord travaillé en tant que volontaire auprès de Caroline Polet, anthropologue physique de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique.
  • Effectue des missions anthropologiques depuis 2015 pour des archéologues du Service Public de Wallonie : analyses en laboratoire et sur terrain, not. en provinces de Luxembourg et de Namur avec Denis Henrotay, Christian Frébutte, Carole Hardy, Élise Delaunois, Michel Siebrand.
  • A créé son activité TIBIA au sein de SMartbe en 2015 afin de proposer ses services en tant que freelance.
  • A co-fondé la Belgian OsteoArchaeology & Physical Anthropology Society (BOAPAS) depuis octobre 2015.
  • Est webmaster du site web depuis 2016 et fait partie de l’équipe éditoriale des Spotlights of the Month de BOAPAS en 2017 et 2018.
  • En avril 2019, elle a transformé officiellement son activité TIBIA en Métaphyse pour y incorporer son travail parallèle de rédactrice, copywriter et correspondante presse locale en Lorraine belge et en Gaume.

L’anthropologie physique est une science. Et comme pour toutes les sciences, il est essentiel de communiquer ses résultats et ses découvertes. Faire de la science dans son coin n’aide personne et ne fait pas avancer les connaissances en la matière. C’est pour cette raison que j’ai co-fondé BOAPAS avec plusieurs de mes collègues… et que je m’en occupe encore aujourd’hui.

Des services anthropologiques

En matière d’anthropologie physique, Hélène M.A. Déom peut conseiller conservateurs de musées et archéologues dans leurs projets d’exposition et de recherches archéologiques, analyser les restes osseux humains et contribuer à leur observation scientifique. Voici ses services pour les restes osseux humains :

  • Étude anthropologique approfondie dès la phase de terrain
  • Étude anthropologique complète en laboratoire
  • Analyse anthropologique sur mesure
  • Nettoyage des prélèvements et analyse anthropologique approfondie
  • Mise en vitrine et analyse anthropologique complète

Toutes les études et analyses sont suivies de la remise d’un rapport anthropologique.


Contacter l’anthropologue physique

Pour plus d’infos (devis ou complément d’informations), contactez-la par email à helene@metaphyse.com ou par messenger via sa page Facebook !

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close